Scotome scintillant : une migraine ophtalmique ?

Le scotome scintillant est un trouble visuel qui se caractérise par des taches dans le champ de vision. Il peut s’agir de tache noire (scotome central), ou de plusieurs taches lumineuses, que l’on appelle le scotome scintillant. Le scotome peut être un symptôme de la migraine ophtalmique, comme d’autres troubles visuels. Comment savoir si vous avez ce genre de symptômes ? Le scotome est-il spécifique aux migraines ophtalmiques ?

La migraine se manifeste par des maux de tête à caractère pulsatile, et lorsqu’il y a des symptômes annexes à ces maux de tête (dit céphalée), on parle alors de migraine avec aura. Une aura peut être des vertiges, des vomissements, des troubles moteurs, mais dans le cas qui nous intéresse ici, il s’agit de l’aura ophtalmique.

Une migraine avec une aura ophtalmique, ce sont donc des maux de têtes accompagnés de troubles visuels. Il existe de nombreux troubles visuels, et le scotome scintillant est un trouble que l’on retrouve dans les cas de migraines ophtalmiques.

Le scotome scintillant, ce sont une ou plusieurs taches scintillantes dans le champ de vision, mais c’est aussi une baisse de l’acuité visuelle ainsi qu’une petite douleur dans la région oculaire. Il faut savoir que ces scotome sont des troubles ophtalmiques qui ne sont pas spécifiques aux migraines. Cet à dire qu’un scotome peut se présenter pour d’autres raisons.

 

Le scotome scintillant dans le cadre de la migraine

Dans le cadre d’une migraine, le scotome scintillant est une affection ophtalmique remarquée par les patients, parmi d’autres troubles visuels comme des flashs, des zones d’ombres, un voile noir, ou parfois une impression de vibration visuelle.

Les symptômes ophtalmiques se déclenchent parfois avant les maux de tête. Ils sont les avertisseurs d’une crise de migraine ophtalmique. Ces symptômes s’estompent après la crise qui peut durer 10 minutes, et jusqu’à une heure, sans aucun dommage pour le fonctionnement de la vue. Il n’y a pas de problème mécanique avec vos yeux, c’est simplement le cerveau qui interprète mal le flux visuel.

Le scotome étant une conséquence de l’aura ophtalmique chez certains patients, la cause directe du scotome est la migraine, donc une vasodilatation des vaisseaux sanguins dans la boite crânienne. Pour les causes intrinsèques de ces migraines ophtalmiques, ce sont les causes de la migraine habituelles.

Ce trouble visuel est fréquemment observé, et il est particulièrement violent lorsque le sujet est en état de stress, ou de fatigue. Il est remarquable facilement parce qu’il est impressionnant lorsqu’on le vit pour la première fois. Heureusement, ce trouble ne fait pas de dégâts. En revanche, nous vous conseillons de vous allonger si vous constatez ce trouble, car la gène occasionnée peut provoquer des chutes, ou des erreurs d’inattention. De même, il faudra éviter de conduire avec un scotome ou même d’autres symptômes visuels liés à la migraine.

Il n’y a pas de remède spécifique à ces scotomes scintillant ou central. Ce sont des conséquence d’une migraine, alors il faut diagnostiquer et traiter la migraine ophtalmique.

Soulager la migraine ophtalmique

Pour soulager la migraine ophtalmique et les troubles de la vue associés, il y a deux choses à faire.

  1. Utiliser des médicaments utiles pour la migraine, comme c’est le cas pour les antalgiques classique comme le paracétamol. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène fonctionne aussi très bien dans le cadre de la migraine ophtalmique. En cas de fortes crises et avec une prescription médical, il existe aussi des traitements de fonds qui sont administrés dans certains cas. ( Lisez bien les doses prescrites sur chaque médicament, les enfants et les femmes enceintes ne peuvent pas toujours prendre ces traitements).
  2. Limiter les facteurs de risque ou d’aggravation de la migraine : La migraine peut être déclenchée par du tabac et de l’alcool, mais aussi du stress, de la fatigue, de l’effort, de l’hypertension, une malnutrition, une lumière trop intense ou du brouhaha… Il s’agit de repérer ce qui provoque une migraine chez vous, pour ensuite essayer de diminuer ce facteur.

La prise en compte de ces facteurs d’aggravation, et l’utilisation de l’auto-médication suffisent généralement à enrayer une migraine ophtalmique en quelques heures. Cependant, nous vous conseillons de faire une sieste, ou de dormir, car c’est le moyen le plus simple de faire passer une crise de migraine ophtalmique. Allongez-vous dans un endroit calme et sans bruit, relaxez-vous. Buvez un grand verre d’eau puisque la migraine peut aussi venir d’une déshydratation.

Si la migraine est constatée pendant plus d’une journée, vous pouvez consulter un professionnel de santé qui pourra mieux vous accompagner, selon votre profil et vos antécédents médicaux.

Il y a d’autres techniques pour soulager la migraine rapidement à disposition sur ce site !

Lorsque la migraine disparait, les symptômes visuels disparaissent également. Jusqu’à la prochaine crise. Il faut savoir que chaque crise est différente, avoir un scotome scintillant sur une crise ne signifie pas que vous allez constater cela à toutes les crises.

D’ailleurs, comme nous l’avons dit précédemment, le scotome n’est pas spécifique à la migraine ophtalmique…

Les autres cas de scotome scintillant

Le scotome scintillant est médicalement, toujours considéré comme étant un symptôme d’une pathologie sous-jacente. Si vous ne penser que le scotome n’est pas la conséquence d’une migraine ophtalmique, il faudra consulter un ophtalmologue pour effectuer un bilan. Le spécialiste sera capable de dire la pathologie lié à ce scotome.

Voici quelques cas dans lequel le scotome peut être constaté :

  • La migraine ophtalmique (Objet de cet article)
  • Lésion sur le nerf optique (infection virale, glaucome, ou encore maladie inflammatoire)
  • La dégénérescence maculaire (étroitement lié à l’age).
  • AVC : Les Accident Vasculaire Cérébraux
  • Le décollement du vitré (conséquences du vieillissement, ou complication d’une chirurgie)

Les personnes à risques pour le scotome scintillant sont :

  • les migraineux
  • les personnes atteintes de glaucome
  • Les sujets à risque d’AVC
  • les personnes avec une sclérose en plaque
  • les sujets avec une DMLA

Si vous avez un scotome sans maux de tête et en permanence, il faudra donc consulter un ophtalmologue ou un médecin généraliste. Mais le scotome est souvent constaté de manière temporaire, cela est lié à la migraine ophtalmique.

Portez-vous bien !

 

 

Retour en haut