Que manger pour eviter les migraines ophtalmique ?

Certains aliments peuvent prévenir l’apparition de migraines. Certaines personnes peuvent également être capables de gérer leurs migraines en évitant les déclencheurs connus. À l’inverse, certains aliments peuvent réduire la fréquence des migraines ou en atténuer les symptômes. Ce sont les aliments que les migraineux recherchent. Il n’y a pas de « régime contre la migraine » spécifique qui forme un consensus chez les scientifiques, mais les patients peuvent être en mesure de réduire leurs symptômes de migraine en surveillant ce qu’ils mangent. Regardons cela en détail !

Avant de continuer, il est important de comprendre que la migraine ophtalmique est une forme de migraine qui se soigne avec les mêmes méthodes que la migraine classique sans aura, parce que ces migraines ont les mêmes causes, et les mêmes effets sur l’organisme : une dilatation des vaisseaux sanguins. Même si la migraine est bénigne, il est important de comprendre cela. Les symptômes annexes appelés « aura » sont des perturbations visuelles et/ou sensorielles, qui se traitent de la même façon.

 

Qu’est-ce qui peut aider à réduire les symptômes en cas de migraine ou migraine ophtalmique ?

  • La caféine : La caféine peut aider à soulager les symptômes de la migraine, en particulier en association avec des analgésiques traditionnels. Cependant, l’arrêt et le sevrage de la caféine peuvent par ailleurs provoquer des épisodes de migraine, la gestion de la consommation est donc cruciale.
  • Les herbes : Certaines épices comme la menthe, la menthe poivrée, ou encore le thym, libère des molécules dans l’organisme qui permet de diminuer la vasodilatation des vaisseaux sanguins (migraine)
  • L’Eau : La déshydratation est un déclencheur possible des symptômes de la migraine ; rester hydraté pendant un épisode de migraine peut soutenir la réponse naturelle du corps aux symptômes.
    Les migraines peuvent survenir soudainement et de nombreux remèdes diététiques se concentrent davantage sur la prévention que sur le traitement. Les groupes alimentaires suivants peuvent aider à réduire la fréquence ou la gravité des migraines.

Différentes personnes peuvent avoir différents déclencheurs. Les patients peuvent travailler avec un médecin et/ou un diététicien pour évaluer les déclencheurs grâce à des pratiques d’élimination.

 

Quels aliments peuvent aider à prévenir la migraine ?

 

Pour avoir une diminution de la fréquence d’apparition des céphalées comme la migraine vestibulaire, la migraine classique, ou encore la migraine ophtalmique : L’alimentation saine est la norme. Cette alimentation doit être composée d’aliments frais, notamment de fruits, de légumes, de grains entiers et de protéines maigres.

Les aliments frais contiennent peu ou pas de conservateurs. Ce sont ces conservateurs, parmi d’autres éléments dans les produits transformés qui peuvent déclencher des migraines.

Si possible, il faudra consommer des aliments riches en magnésium. Des études montrent que le magnesium à un impact sur le déclenchement des migraines.

  • Chou frisé / Chou vert
  • Noix / amandes / noix de cajou / noix du brésil
  • Haricots
  • Les fruits secs
  • Les produits céréaliers
  • Les mollusques et les fruits de mer
  • Les poissons gras
  • Le chocolat noir

Les acides gras oméga-3 sont aussi très importants pour diminuer l’apparition des migraines et céphalées de tout type.

  • soja
  • poissons gras (saumon, maquereau)
  • Œuf
  • Lait

Même s’il n’existe pas de régime unique pour la prévention de la migraine, les patients et les médecins constatent que l’alimentation permet une bonne prévention grâce aux acides gras oméga-3, au magnesium, et à une alimentation plus saine de manière générale. Si vous voulez découvrir des astuces sur la nutrition et avoir des informations pour esquiver les migraines, rendez-vous sur le site précédemment cité, ou allez voir un professionnel de santé spécialisé dans la nutrition.

Le sport est aussi bénéfique, il va de pair avec la bonne nutrition.

 

Les aliments qui déclenchent la migraine

Nous avons vu les aliments qui permettent de soulager les migraines, et les aliments qui permettent de réduire la fréquence d’apparition des crises. Mais il y a aussi des aliments déclencheurs qu’il convient d’éviter.

Bien évidemment, chaque patient réagit différemment avec chaque aliment. Pour beaucoup, ces aliments n’ont même aucune incidence sur le déclenchement des migraines. Mais si vous avez un doute, nous vous conseillons de jeter un œil sur la liste des aliments potentiellement déclencheur de migraine.

  • Les fromages affinés
  • alcool, en particulier la bière et le vin rouge
  • chocolat
  • charcuteries
  • conservateurs alimentaires, tels que les nitrates, les nitrites et le MSG
  • édulcorants artificiels
  • poisson fumé
  • extrait de levure

Pour certains, il y a des aliments déclencheurs spéciaux. Si vous êtes dans ce cas, il convient de réaliser des tests statistiques par élimination pour savoir quelle est la nourriture qui provoque ces maux de tête. Tenir un journal sur les aliments mangé et les migraines subies peuvent aider à identifier les sources du problème. Avec ce journal, vous allez pouvoir faire des corrélations entre les données.

Il faut savoir aussi que ne rien manger du tout peut entraîner une augmentation de l’incidence des migraines… Pour certaines personnes, une faim prolongée et le fait de manger peu, sont des déclencheurs de maux de tête. Cela peut être dû à un lien entre un faible taux de sucre dans le sang et une aggravation des migraines.

Autres conseils de prévention

 

Manger plusieurs petits repas tout au long de la journée peut également aider à maintenir une glycémie stable et à prévenir la faim. Cette faim qui peut déclencher des épisodes de migraine chez certaines personnes.

Il faudra aussi éviter de grignoter, et selon votre profil, revoir votre alimentation, car le surpoids peut aussi enclencher du problème de migraines chez des patients qui y sont prédisposés. En effet, le surpoids joue un rôle important sur la tension, sur le système sanguin ainsi que sur la vasodilatation des vaisseaux sanguins (qui provoque des céphalées).

 

Les médicaments

Les interventions diététiques sont parfois très efficaces, mais elles ne devraient jamais remplacer les traitements prescrits par un médecin.

Voilà pourquoi il est conseillé de prendre des antalgiques ou des anti-inflammatoires en début de crise afin d’éviter une aggravation de la migraine.

Pour prévenir les migraines, il existe par ailleurs d’autres médicaments disponibles sur ordonnance, il s’agira de bêta-bloquant ou de triptans.

 

Dans tous les cas, une alimentation saine avec du magnésium et des acides gras oméga-3, ainsi qu’une activité physique et des médicaments appropriés vous feront le plus grand bien.

Surveillez votre alimentation, portez-vous bien !

Retour en haut